13 juin 2011

Référendum en Italie : non, non et non.

Bien avant le Monde,

Bien avant Médiapart,

Bien avant Modes et Travaux,

Bien avant le Midol,

Je vous livre un scoop qui vient de m'être communiqué par mes agents infiltrés en Italie :

Les Italiens ont référendumé, et ils ont dit NON !

NON pour l'immunité pénale de Berlusconi (In your face il Cavaliere !),

NON pour la privatisation de l'eau (Plouf ! Le néo-libéralisme boit la tasse !)

NON pour le nucléaire ! (Puisque ça fait deux fois que les Italiens te le disent Berlulu !!!)

Sylvio t'es foutu, fini, laminé. Ceux et celles que tu prends pour des cons et des veaux au QI bas de plafond sont allés aux urnes, une mobilisation extra-forte genre super-glu, les jeunes devant !

Et ils ont dit NON.

C'est simple : NON.

Peuple italien, je t'aime !

Peuple espagnol de la Puerta del Sol, je suis avec toi,

Peuples du Maghreb, je vous admire...

Peuple de l'hexagone, debout !

Il est grand temps.

 

Néfertari.

 

puerta des sol

 

Posté par Neferjuju à 16:13 - Commentaires [8] - Permalien [#]


Commentaires sur Référendum en Italie : non, non et non.

    'Faut bien reconnaître que certains peuples ont encore un peu de fierté comme les Grecs (historiques !) ou les Italiens, et p'têtre que le passage au NWO sera un peu moins brutal pour eux, j'sais pas.

    Par contre "ici" (= le länder-France de la Gouvernance Globale), j'ai l'impression que c'est pas la même part du cochon. (C'est pas Le Perv' qui dira le contraire, huhu...)
    Être fier d'être Français fait automatiquement de toi un Nazi/facho/FN vilain pas beau (Shermum, dédicace ! )

    "Peeeetit Papa Gaucho,
    quand tu descendras d'Solférino,
    avec des points Godwin par milliers,
    n'oublie pas mon petit soulier" =D

    Les "insurgés" qui font pique-nique et torchonnent le groin à Bastille s'en tartinent le fion d'aller plus loin (politiquement et confortablement parlant. Dites pas que j'dis n'imp', j'y étais, donc j'ai donc pu causer aux hippies révolutionnaires - on notera l'oxymore)

    Et puis surtout, par rapport aux Grecs et aux autres sur la liste, les frigos sont encore un peu trop pleins par ici, la TV un peu trop allumée et tûûût et tûûût.

    (Et puis surtout, on vient de me dire que BHL avait sali sa chemise flanelle en bectant des rouleaux de printemps, et aurait demandé à l'engrosseur de Carla d'envahir la Chine au nom des Droûûââââ de l'Hôôôôômme).

    Sinon je trouve le soleil franchement cheap. le truc à la mode c'est le coucher de civilisation, the place to be ! De belles cartes postales en perspective, sortez l'écran total, y aura pas de radiations pour tout le mooooooonde !

    Cheers !

    Posté par Z'arno, 13 juin 2011 à 23:28 | | Répondre
  • "le truc à la mode c'est le coucher de civilisation..."
    Ah vieux frère ! En toi sommeille un poète que j'adore, mais ça tu le sais.
    A propos de civilisation, j'ai comme l'impression que les jours de la nôtre sont comptés... The final countdown quoi !
    (Et pour le plaisir...
    http://www.youtube.com/watch?v=7_IKcMl_a9A )
    Non pas que je verse dans un pessimisme effréné, mais là, j'avoue, je commence à trouver le bout du tunnel bien sombre et tout glauque...
    Mais bon, tant qu'il y a de la Néfertari y a de l'espoir ! Quitte à crever, autant le faire debout plutôt qu'à genoux...
    Bah ! Osiris reconnaîtra les siens.
    Enfin, j'espère....

    Posté par Neferjuju, 14 juin 2011 à 10:28 | | Répondre
  • Ils ont dit : "Vaffa...."

    Les Italiens deviennent les champions d'Europe du coup de pied au cul institutionnel. Je vous donne un lien réjouissant pour l'historique de leur ras le bol :

    The Economist résume la situation

    http://bigbrowser.blog.lemonde.fr/2011/06/10/screw-silvio-berlusconi-lhomme-qui-a-entube-litalie-the-economist/

    Posté par shermum, 14 juin 2011 à 15:02 | | Répondre
  • "Vaffa culbuto !" C'est bien ça Chère Mum ? (Je cause l'italien couramment, vous l'aurez deviné !)
    Merci pour le lien, je va m'y plonger avec réjouissance.
    C'est Sarko qui doit commencer à avoir un peu les miquettes non ? La Grèce, le Maghreb,l'Espagne, l'Italie.... La contestation et le réveil des masses "négligeables" se rapprochent... Et y a rien de plus contagieux !

    Posté par Neferjuju, 14 juin 2011 à 17:16 | | Répondre
  • Ils sont beaux ces Italiens.

    http://www.youtube.com/watch?v=SaO0JO-0EoM

    Merci pour ce rappel juju.

    Posté par daniavance, 15 juin 2011 à 19:49 | | Répondre
  • Ceux que je préfère

    http://www.allocine.fr/personne/galerievignette.html?cpersonne=1158&cmediafichier=18821523

    Dans l'inoubliable "Maccheroni" de Scola. Beurrés comme des petits lus, Mastroianni et Lemmon braillent le slogan du vaffanquorum sur des airs d'opéra... Impossible de trouver une vidéo de cet extrait. Mais c'est gravé dans le marbre !

    Posté par shermum, 16 juin 2011 à 13:54 | | Répondre
  • Supplique à la Dame du Nil

    Autant te le dire, Néfer, j’ai de mauvaises habitudes. Aller encore traîner mes savates sur l’Otresite, par exemple, n’est pas très malin. Ce qu’on peut y lire m’expose parfois à des risques d’infarctus, je l’ai constaté.
    Et pourtant je sais bien que, moralement parlant, je suis de santé fragile. J’ai des crises d’indignation réactionnelle à ne plus savoir qu’en faire et, dès qu’il s’agit d’éthique, des
    « tocs » redoutablement surnuméraires. C’est comme ça.
    Les retournages de vestes, les fraternisations ahurissantes, les mangeoires dans tous les râteliers, j’avais fini par les considérer comme intrinsèques à l’humaine nature.
    Ou encore, dit autrement, face au terrorisme communicationnel exercé sur le Club par la prise de pouvoir de tyranneaux omniprésents ( les «morts-de-faim » du tracker),j'avais compris que certains, en vertu de l’adage « charité bien ordonnée commence par soi-même » aient pu préférer ne pas se remettre en situation d’être trollés, villipendés, ostracisés.
    D’ailleurs ils n’ont pas tort : mieux vaut pour le toxico garder des rapports urbains avec le dealer.
    Mais là, dernièrement, après avoir lu un billet intitulé “ La honte “ ( et surtout certains commentaires) j’ai rechuté.
    Le même gang qui, au bout du compte, nous a conduits à nous retrouver ici, sur une rive du Nil, sévit de nouveau.
    Virtuoses des glissements sémantiques, champions de la mauvaise foi, experts en toutes disciplines, ils nous proposent un « bis repetita» d’anthologie.
    L’une d’entre eux, encore plus facho que son pseudo ne l’indiquait déjà, ne propose rien moins que de soumettre l’auteure du billet en question à une bonne vieille tournante, histoire de lui apprendre ce que c’est que le viol… Humour ? Au vu de ses écrits passés, il est permis d’en douter. Et qu’en disent les féministes ? Les féministes n’en disent rien. Ou alors bottent en touche.
    Quant au chef de la bande, celui qui n’en finit pas de tourner, il nous refait le coup du “ ni responsable, ni coupable “ qu’il avait déjà utilisé quand certains d’entre nous avaient plié bagage. Le commentaire qu’il adresse à l’auteure du billet est, précisément… honteux. Mais le «Shame on you ! » qu’il vocifère le laisse blanc comme neige : c’est que, vois-tu Néfer, c’est elle, l’auteure, qui le lui a inspiré. C’est elle sans doute qui s’est glissée dans son clavier et l’a obligé à taper ces mots infâmants. Même si cela illustre bien l’efficacité des méthodes lepennistes, on reste pantois ( et moi donc !) devant le caractère retors du raisonnement. Quelqu’un l’a fait remarquer ? Quelqu’un a alerté? Ben non. Tu auras compris qu’il s’agit là, sans doute, de la sacro-sainte liberté d’expression dont le sacro-saint patron moustachu du site laisse chacun user et abuser. Surtout abuser, à mon humble avis.
    C’est pourquoi, Dame du Nil, je te supplie de m’aider.
    S’il m’arrivait un jour d’avoir l’idée funeste de me réabonner, je t’en supplie, empêche-moi de le faire.
    Je t’autorise ici même à utiliser tous les moyens que tu jugeras utiles.
    Je te garderai toute mon amitié si, par exemple, tu décidais de venir subrepticement me piquer mon ordinateur. Ou si tu m’obligeais, un revolver sur la tempe, à poser ma candidature pour la présidentielle, histoire de me plonger dans d’autres addictions. Et même si, n’ayant pas réussi à me piquer mon Mac mais étant néanmoins venue subrepticement et te souvenant que dans les situations extrêmes on achève bien les chevaux, même si tu dois m’abattre, Néfer, je t’en supplie et re-supplie, ne me laisse pas – en l’état actuel des choses - commettre une aussi grosse erreur.
    Tu voudras bien excuser le côté un peu confus de cette supplique, chère Néfer, mais comme je me sais capable de tout, moi aussi et comme tout le monde, je préfère m’entourer de précautions… )

    Posté par Pointvirgule2, 17 juin 2011 à 11:33 | | Répondre
  • Bonjour à tous. Je n'ai pas lu cet article et pourtant j'y passe du temps sur ce support. A tenter de partager des trucs et des machins. Sûrement trop "marqués" car je me suis fait virer de la une. Ce qui finalement est une bonne chose. Le soupçon permanent de connivence des cons que vous décrivez ci-dessus devenait intolérable.
    En un mot comme en cent, je fuis ces tocards et ne leur réponds que s'ils viennent polluer mes posts. Mais vrai, vous êtes quelques uns à salement manquer au débat. Depuis l'exode massif, on se marre chaque fois qu'on se brûle...
    Du coup, je passe à autre chose. L'année qui vient va être rock'n roll.

    Et puis tiens, pendant que j'y suis : A ne manquer sous aucun prétexte, "Le Chat du Rabbin" de Joann Sfar. Edition intégrale des cinq tomes en un seul volume... Que du bonheur !

    Posté par shermum, 18 juin 2011 à 13:26 | | Répondre
Nouveau commentaire